Le mot le plus long

Le mot le plus long…c’est le nom d’un jeu mais c’est aussi le sujet d’un débat qui anime la toile depuis quelques temps.

Selon certains réseaux sociaux, l’Académie Française aurait décidé que le terme « anticonstitutionnellement » n’était plus le mot le plus long de la langue française.

Et pointant du doigt cette fake news, les sages affirment quant à eux qu’il ne l’a même peut-être jamais été. Car dans le langage non- courant, un certain nombre de mots égalent ou battent ce record de 25 lettres depuis un certain temps !  Il s’agit souvent de mots appartenant à un vocabulaire spécialisé et pas toujours référencés dans les dictionnaires d’usage courant voire usités uniquement dans certaines professions.

Dans la catégorie gentilés :

  • Niederschaeffolsheimoises : fières habitantes de Niederschaeffolsheim (25 lettres)
  • Et leurs presque voisines : les Mittelschaeffolsheimoises (25 lettres) qui résident à Mittelschaeffolsheim, une autre commune du Bas-Rhin.

Dans le domaine de la médecine :

  • L’adjectif myélosaccoradiculographique (27 lettres) dérivé du nom myélosaccoradiculographie, une variété de myélographie permettant d’explorer des endroits situés sous la moelle épinière et contenant du liquide céphalo-rachidien.

La version chimique du mot le plus long :

  • Chlorure d’aminométhylpyrimidinylhydroxyéthylméthylthiazolium (50 lettres), nom systématique de la vitamine B2 qui souvent est orthographié avec des tirets par souci de clarté : chlorure d’aminométhylpyrimidinyl-hydroxy-éthylméthyl-thiazolium.

En droit :

  • Bon score pour « intergouvernementalisation » avec 26 lettres qui fait d’ailleurs partie de la mauvaise farce fake news.

En chimie :

On en pleurerait presque rien qu’en le prononçant « orthochlorobenzalmalonitrile (30 lettres) » : le nom donné à un gaz lacrymogène toxique (gaz CS)  se trouvant dans les petites bombes d’aérosols de défense. Ne perdez surtout  pas de temps à prononcer son nom avant de vous en servir !

Mots magiques :

Et puis il y a aussi les mots et formules magiques (supercalifragilisticexpialidocious ; 34 lettres), et les néologismes comme l’apaléopithécoaneucéphalodidactisme (34 lettres), une doctrine expose que l’on n’apprend pas à un vieux singe à faire des grimaces.

A propos de l'auteur

A.Ccélère
A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.