La France en voyage

La France est la première destination touristique au monde. Ce n’est donc un hasard si on rencontre des mots français dans différentes langues. Mais chose étonnante, leur sens est souvent bien éloigné de leur acception française. Ce sont même parfois de véritables faux-amis dont il vaut mieux se méfier au risque d’être mal reçu à l’étranger. Partons en voyage dans différentes contrées et langues étrangères  pour voir un peu comment se comporte le Français !

Si vous allez en Turquie, sachez que le mot « otobus » désigne une prostituée. Si vous cherchez un moyen de transport, il vous faudra donc utiliser un autre terme, même s’il est payant. Cette gaffe sociale, se nommerait  « Fopaa » (faux-pas) en Estonie. Vous risqueriez d’être mal vu par « Alfons » (nom donné au proxénète danois) qu’il soit ou non « Salopp » (décontracté en Allemand). En Suède, c’est à des « Ravaillacs » que vous aurez à faire (libertins) qui ne sont certainement pas plus honnêtes que les « Polizon », les passagers clandestins espagnols de votre « otobus ». Si c’est en Norvège que vous rendez rouge de colère un autochtone, il sera « Kokelico ». Évitez alors les coups de « Kastet » russe (matraque) et préférez déguster un « mélange » autrichien (café au lait) en compagnie d’un « Gamen » (enfant espiègle). Laissez-vous aller, retirez votre roumaine « Alain Delon » (veste en véritable cuir de daim fourrée). Vous pouvez même, vous mettre à l’aise dans votre « retiré » grec (appartement luxueux) ou votre « chambre » portugaise (Robe de chambre) et porter vos « décolletés » italiens (sorte d’escarpins). A moins que vous ne préfériez passer un « Peysa » irlandais (chandail). Laissez de côté les « Canards » anglais (fausses nouvelles) et les « parashoutist » bulgares (pistonnés) pour vous occuper des « Smafu » hongrois, très proches du « je m’en fous » national, et qui pourtant désignent une chose utile. A se demander si le « je-m’en-foutisme » ne devrait donc pas être considéré ici en France comme  une affection utile…

A propos de l'auteur

A.Ccélère
A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.