Un idiophone pas idiot du tout

Ce matin lors d’un concert de l’orchestre symphonique de mon département, quelle ne fut pas ma surprise de voir à côté du piano double queue imposant, un instrument aux dimensions plus réduites.

Voilà sa photo :

Connaissez-vous son nom ? Il ne vous dit peut-être rien, mais vous avez certainement déjà dû l’entendre dans la Danse de la fée Dragée, une mélodie très célèbre de Tchaïkovski extraite de sa suite Casse-Noisette.

Ressemblant à un piano miniature, le célesta (c’est son nom !) fait partie de la grande famille des idiophones.

Le célesta un idiophone? C’est quoi ?

Un idiophone, appelé aussi autophone, est un instrument (appartenant à la grande famille des percussions), dans lequel le son est produit par le matériau de l’instrument lui-même. Soit grâce à une baguette, soit par une autre partie de l’instrument.

Inventé en 1886 par Auguste Victor Mustel, le célesta possède un clavier actionnant des marteaux venant frapper des plus ou moins grandes lames en métal. Les sonorités obtenues sont très angéliques, aériennes et d’une grande pureté. Ernest Chausson fut l’un des premiers compositeurs à faire entrer cet instrument dans l’orchestre. Mais d’autres compositeurs célèbres firent ensuite appel à cet instrument céleste : Bartok, Ravel, Holst, Tchaïkovski, Chostakovitch, Gustav Mahler… Le compositeur de musique de film John Williams l’apprécie lui aussi beaucoup.

Un idiophone qui sait s’adapter !

Cet idiophone sait se prêter aussi à tous styles de musique puisqu’il s’entend aussi bien dans la musique punk,  la soul music, le jazz, que la chanson de variété et les musiques destinées au cinéma.

Ecoutez plutôt ses grandes capacités!

Dès les premières notes de la chanson « Pénétration » du groupe punk rock Iggy and the Stooges

Douce France de Charles Trenet

Sunday Morning du Velvet Underground

Novocaine for the soul Eels

The story of the impossible de Peter von Poehl

Thelonious Monk jazzman fameux, en joue dans son morceau Pannonica

Le thème d’Hedwige écrit par John Williams pour la saga Harry Potter :

Maintenant que vos oreilles sont aiguisées à le reconnaître, vous ne pourrez plus passer à côté de cet idiophone maintenant ! Et si vous aimez les instruments originaux, rendez-vous dans Il était une fois dans l’ouest.

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.