Faut pas serrer les dents

Votre grand-mère quand elle démêlait votre tignasse, vous disait sans doute, « faut souffrir pour être belle, serre les dents ça ira mieux après. » Oui, mais voilà, elle avait un peu tort car l’habitude de serrer les dents (bruxisme) peut vite devenir une calamité pour votre corps.

Le grincement des dents ou bruxisme est un mouvement non contrôlable de l’appareil manducateur. Le bruxomane, il faut comprendre la personne souffrant de ce trouble, mais pas un habitant de Bruxelles, n’en est souvent pas consciente jusqu’à ce que cela engendre des maux plus prégnants.

  • Troubles du sommeil et migraines
  • Difficulté d’ouverture et de fermeture de la bouche
  • Fracture et usure avancée des dents et de leur émail
  • Hypersensibilité aux aliments trop chauds ou trop froids
  • Douleurs musculaires au niveau des vertèbres.

Lorsque le bruxisme et poussé à son paroxysme, il prend le nom de brycose et entraîne de très fortes abrasions dentaires.

Tous égaux devant le bruxisme !

Peuvent être affectés par le bruxisme  aussi bien les hommes que les femmes, les enfants que les adultes et ce de façon récurrente ou transitoire. Les individus naissant avec la maladie génétique appelée syndrome de Prader-Willi développent souvent un bruxisme dès leur plus jeune âge.

Il y a bruxisme et bruxisme

  • Vous serrez les dents dans un mouvement latéral : votre bruxisme est centré. Il a de fortes chances qu’il entraîne des douleurs musculaires, au cou, ou des migraines et même des acouphènes. Mais si cela peut vous rassurer, c’est un bruxisme silencieux.
  • Le bruxisme d’éveil : celui ou celle qui en souffre, le fait en étant éveillé mais arrive plus ou moins à le contrôler. Les conséquences sur le corps sont donc moindres.
  • Le bruxisme du dormeur : il se manifeste pendant le sommeil.
  • Le bruxisme dit secondaire  : il  est la plupart du temps associé à des troubles psychiatriques, pharmacologiques ou neurologiques.

Et la cause du bruxisme ?

  • La prise de drogues, antidépresseurs et stimulants entraînent parfois un bruxisme assez sévère.
  • Le stress est LE grand responsable du bruxisme. En condition d’anxiété, les personnes seraient plus enclines à bruxer.

Ah oui…car j’oubliais de vous dire que « bruxer » peut se conjuguer à toutes les personnes et tous les temps …malheureusement pour nos dents.

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.