Jour du cuir de poisson

Aujourd’hui vendredi, jour du poisson selon la tradition catholique, ce n’est pas dans votre assiette que vous retrouverez  cet animal, mais dans vos objets de maroquinerie.  Ne me regardez pas avec des yeux de merlans frits, le galuchat est un cuir de poisson et non pas un poisson à cuire !

Inventé par Jean-Claude Galluchat en 1755, ce cuir est réalisé avec du poisson cartilagineux tel que la raie pastenargue, la roussette ou le requin. Il est depuis de nombreuses années utilisé dans divers corps de métiers comme l’ébénisterie, la gainerie et la maroquinerie.

Travaillé, recouvert de perles de silice, le galuchat existe sous plusieurs aspects :

  • Granuleux,
  • Brillant
  • Poncé

Naissance du cuir de poisson

Il faut remonter au VIIIe siècle en Extrême-Orient pour rencontrer les premiers objets utilisant les peaux de poissons pour l’activité de gainerie.  En seront habillés, des boites à pilules, les plastrons, sayas, tsukas, katanas et wakisashis des Japonais.

Le galuchat en Europe

En Europe, les premières utilisations remontent au XVIe siècle. En étaient recouvertes, les poignées de dagues et des épées. Avant de s’appeler galuchat, le cuir de poisson était désigné sous les termes de requin de Chine, ou peau de chien de mer. Jean Claude Galluchat, maître gainier au service du roi Louis XV par l’intermédiaire de la marquise de Pompadour (acheteuse compulsive d’objets en galuchat) se mit à habiller poignées d’épées, coffres et malles de peaux de poisson. Reconnu pour son talent, son patronyme devint synonyme de ce cuir de poisson.

Le cuir de poisson : un phénomène de mode

En fonction des modes, le galuchat fit de plus ou moins longues apparitions dans le domaine de l’ameublement, de la maroquinerie et la gainerie pendant la période art déco puis à la fin des années 80.

Pour terminer voici un diaporama d’objet recouvert de galuchat.

Et vous ? Le poisson? Vous le préférez dans vote assiette ou sur votre porte-monnaie?

Crédit photo :  Marie-Lan Nguyen/ Rama/ [[[User:[1]] /P.j.alfaiate/pixabay/wikicommons/ Walters Art Museum/

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.