Les sigillées

Non non, ne vous inquiétez pas, j’ai abandonné le poujadisme et le jaune des 6 gilets (ou plus ?)  pour vous parler d’autres sigillées. Sigillées d’ailleurs qui ne sont pas jaunes mais rouges puisqu’il s’agit de céramiques vernissées de rouge utilisées à la table des Romains durant l’Antiquité.

Une histoire de mode !

Très appréciée au début du IIème siècle avant JC au Proche-Orient, la céramique sigillée était recouverte de vernis rouge et pouvait parfois être agrémentés de reliefs décoratifs.

Made in Italie !

Née en Italie, à Arezzo 40 ans avec J-C, la céramique sigillée était fabriquée par au moins 2600 potiers. Puis sa fabrication s’étendit à d’autres provinces avant de suivre les flux du commerce international de l’époque et se répandre en Gaule, en Espagne et jusqu’en Afrique.

Comment fabriquer des sigillées ?

Plusieurs conditions devaient être réunies pour que naissent des objets en céramique sigillée :

  • Une terre argileuse
  • La proximité de forêts pour alimenter en bois les fours.
  • Une « zone ou route commerciale » ( du genre Leroy Romain, Castoromain ou IKEAntiquité !) toute proche pour diffuser et vendre ces magnifiques objets d’art.

La déco à l’ancienne  ou l’ancienne déco !

On a certainement des leçons à prendre chez nos ancêtres en matière de décoration fine ! Magnifiques prouesses techniques, les décors en reliefs présents sur les sigillées, étaient obtenues de différentes façons par les artisans-artistes.

  • Des motifs creux disposés à l’intérieur du vase placé sur le tour du potier.
  • Un collage de reliefs aux différentes formes (animaux, personnages, motifs floraux …) préfabriqués.
  • Des incisions réalisées grâce à des outils spécifiques : gouges, roulettes et autres molettes…

Et comme à l’époque antique , il faut rendre à César ce qui est à César, la plupart de nos chers artisans, signaient leur poterie en réalisant un poinçon à l’intérieur du vase ou bien au fond du récipient.

Pour terminer, entrez dans notre Musée diaporama  pour y découvrir de beaux exemplaires  de sigillées.

Crédit photo : Matevž Paternoster/ Vassil/ Rossignol Benoît/

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.