Noms d’une police

Les termes pour désigner la police ont fortement évolué par souci de communication. D’agents de police, ils sont devenus gardiens de la paix, puis forces de l’ordre. Nous avons aujourd’hui envie de dresser une liste non-exhaustive des surnoms et autres sobriquets dont peuvent être affublés nos policiers et gendarmes.

Les flics

Le terme de flic prendrait son origine dans un sigle donné aux troupes civiles mises en place par Napoléon après la révolution. Nommées, les Factions Légales d’Intervention Civiles, elles seraient très vite devenues les FLICS.

Les poulets

Ce petit nom d’oiseau fit son apparition suite au remodelage de la ville de Paris par le Baron Haussmann. Il fit démolir le marché des bestiaux situé au cœur de Paris pour y installer la première école des policiers en tenue. Les riverains prirent alors l’habitude de dire que de la volaille et plus précisément, des poulets, sortaient des bâtiments. On parle aussi de basse cour, quand les forces de l’ordre se déplace en escouade ou pour désigner un commissariat.

22 voilà les flics

Il existe plusieurs versions pour expliquer cette expression. En voici quelques-unes :

  • Le nombre 22 proviendrait de l’addition des chiffres correspondant à leur place dans les tiroirs des typographes pour former le mot CHEF. 3+8+5+6=22
  • 22 résulterait d’une transformation du  juron « Vain dieu ».

D’autres surnoms pour la police

  • Les keufs : il s’agirait de l’apocope du mot flic en verlan (Keufli).
  • Ripou :  verlan de pourri. Ce terme désigne uniquement les policiers véreux et pas très honnêtes.
  • Schmitt :  ce terme est emprunté à l’argot des gens du voyage.
  • Hirondelles : lorsqu’ils se déplaçaient en vélo, vêtus de leurs capes noires.

La police en vrac

On trouvera aussi usités ces différents termes : condé, cogne, guignol, barbouze, croquemitaine, fliquette, pandore, flicard, flicaillon, kisde, shtar, bœufs,condors, poulaga, aubergines, zins, bleu etc…


Quant à vous, connaissez-vous d’autres petits noms désignant les policiers ?

Crédit photo :  Patrice CALATAYU

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.