Des sons inexpliqués 1

Musicienne de formation, et misophone à mes heures sombres, j’entends de la musique partout. Les gouttes d’eau sur le toit, la mélodie de 2 verres de cristal entrechoqués ou même le LA grave émis par le moteur d’une tondeuse ou celui d’un réfrigérateur. Quelle ne fut donc pas ma surprise, lorsque mes oreilles tombèrent (de façon imagée bien évidemment) sur des sons inexpliqués en provenance des abysses et d’ailleurs.

Curieuse de nature, je me suis donc empressée d’en savoir un peu plus sur ces sons étranges aux noms tout aussi bizarres : upsweep, bloop, bio-duck, Julia. Je  partage avec vous aujourd’hui une partie de mes découvertes en milieu marin.

Origines de ces sons inexpliqués

Découverts et enregistrés par la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration ) ces bruits énigmatiques peuvent avoir des origines diverses qui forment aujourd’hui plusieurs catégories probables et envisageables :

  • Origine géophysique
  • Origine météorologique
  • Origine anthropogénique
  • Mouvements de glace
  • Origine animale

L’upsweep

Entendu pour la 1ère fois en 1997, ce bruit possède quasiment toujours la même occurrence et fait dire aux océanographes qu’il ne peut pas correspondre à des chants de baleine ou des éruptions de volcans sous-marin. Plusieurs hypothèses sur l’origine de l’upsweep ont alors été émises :

  • De l’eau  entrant en contact avec une grosse quantité de lave en fusion
  • Le bruit des courants marins

Le slow down

Enregistré dans le sud de l’océan Pacifique,  toujours, par les appareils d’exploration marine de la NOAA, ce son est caractérisé par une fréquence qui diminue et pourrait être la conséquence d’un iceberg en train de s’échouer dans les profondeurs de l’océan. Le bruit entendu serait le raclement du fond marin par l’iceberg avant qu’il ne ralentisse sa course et s’arrête.


Le bloop

https://www.youtube.com/watch?v=HT4O7OdZJ5Q&t=55s

Ce bruit à la fréquence ultra-basse serait selon, la NOAA, produit par le tremblement de la glace d’un iceberg.  Il a notamment été entendu entre le détroit de Bransfield et la mer de Ross.

Le bio-duck

Mis en évidence dès les sixties, dans les océans austraux, ce son a été depuis enregistré dans la mer de Weddell et près de l’Australie occidentale. C’est en 2014, réalisant des suivis de rorquals que des capteurs ont révélé l’origine de ces vocalisations mystérieuses. On sait  maintenant  qu’il s’agit des sons produits par le petit rorqual de l’Antarctique ou baleine de Minke,  mais on ne connait pas encore leur signification exacte.

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.