Coupez le son, ma femme est misophone

Aujourd’hui c’est l’anniversaire de votre femme ; vous avez donc, prévu un petit repas en amoureux avec votre chère et tendre. Vous lui annoncez votre superbe idée en la récupérant à sa sortie du bureau. Mais votre surprise n’a pas l’effet escompté. Au lieu de vous sauter au cou pour vous remercier d’avoir organisé cette soirée ; elle semble paniquée.  Elle se met à fouiller compulsivement dans son sac à main, enfin, vous auriez plutôt envie d’appeler ça un fourre-tout, mais devant son air désespéré, vous n’osez pas lui dire.  Et là tout de go, elle vous déclare qu’elle ne peut pas vous accompagner dans son restaurant favori car elle n’a pas pris ses boules de protection auditive. Ah ? Mais quel peut-il être le rapport entre un dîner aux chandelles et ses bouchons d’oreilles ?

Et bien, c’est clair : votre chérie souffre de misophonie.  Elle ne supporte pas de vous entendre manger, mâcher, croquer etc….

Ne paniquez pas ce n’est pas une maladie honteuse, même si elle est quasiment  incurable, mais c’est un trouble qui se caractérise par une « haine du son » comme son étymologie l’indique. Rarement diagnostiqué, ce trouble, pourtant très commun a été clairement identifié en 1997. Déclenchée par des bruits divers, de fréquences variées, cette « haine » produit des réactions très fortes chez ceux qui sont exposés à ces sons. Encore assez méconnue, cette maladie a du mal à être classifiée par les scientifiques. Pour certains, il s’agirait d’une mauvaise connexion du système nerveux (Pawel Jastreboff), d’autres pencheraient plus pour un trouble psychiatrique ou un réflexe d’aversion de type pavlovien et d’autres encore estiment qu’il s’agirait d’une mauvaise évaluation des signaux neuronaux se produisant dans le cortex cingulaire antérieur et le cortex insulaire.

Il semblerait que l’on puisse être misophone dès nos premières années et que cela empire avec le temps. Pas de chance pour vous!

Jugés comme des bruits normaux, par les personnes qui ne souffrent pas de ce trouble, certains sons, déclenchent de très fortes émotions de colère, répugnance et aversion chez les misophones.

Mais quels sont-ces sons qui énervent ?

Il y a le « slurp » résultant de l’aspiration de la bonne soupe aux oignons de mamy et tous les sons liés à la mastication (mâcher de la glace pilée ou un chewing-gum, le fait de croquer, boire, déglutir) mais aussi toute une flopée de bruits divers et variés : raclements de gorge, brossage des dents, respiration, reniflements, éternuements, fredonnements, sifflements, bâillements, toussotements,  rires, ronflements, cliquetis du clavier ou de la souris,  le tictac d’un réveil ou d’une horloge et même le chant !

Autrement dit, vous pouvez vous estimer heureux qu’il n’y ait que votre façon de manger qui insupporte votre épouse parce que côté ronflement, il y aurait de quoi dire !

Par contre la mauvaise nouvelle, c’est qu’il n’existe à ce jour aucun traitement efficace pour « guérir » de ce trouble. La seule façon de réduire les débordements d’humeur en présence des sons jugés insupportables est d’utiliser des protections auditives ou de chausser des écouteurs pour n’entendre que la musique, qui elle,  adoucie les mœurs !

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • Il faut bien noter que ce n’est pas un problème de son ou de bruit, il s’agit d’une réaction à certain bruit spécifique et hélas parfois courant.
    Certains bruits qualifiables d’agaçant sont dans ce cas pathologique et proche de la névrose obsessionnelle.
    De la même façon que je l’ai dit dans l’article sur les phobies, inutile de se dire misophone parce qu’on trouve agaçant ces bruits. Ça discrédite ceux qui ont vraiment le problème. Les pathologies mentales ce n’est pas vraiment cool.
    (désolé au passage de pourrir l’ambiance 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.