Ça veut dire quoi poucave

Alors qu’on réveillonne tranquillement en famille, j’interroge (discrètement) mes filles sur la vie sentimentale d’un de mes neveux (non présent). Mon  adorable, mais non moins cinglante adolescente me répond qu’elle n’est pas une poucave. Euh….une poucave ? Mais de quoi s’agit-il ? La « vioque » que je suis, ne connait pas ce vocabulaire ?

Origines de « poucave »

Avec ses variantes orthographiques « poukave » et « boucave », le terme argotique et péjoratif tirerait son origine du franc parler des banlieues et serait issu du romani. C’est notamment à Montreuil en Seine Saint Denis, que les « poucaves » hanteraient le langage et peut-être même bien les gangs ! Mais ne vous méprenez pas, il pourrait tout aussi bien être employé par les couch potatoes et la génération snowflake

Qui sont les poucaves ?

Dans le langage des « djeuns », le mot désigne les personnes indignes de confiance. Il s’agit d’individus qui se sont illustrés par leur propension à la trahison voire même la délation. Se verront donc traiter de la sorte, ceux qui sont incapables de garder un secret ou ceux qui pourraient sans vergogne dénoncer un ami.

Un cas d’école ?

Dans le milieu scolaire, le poucave peut aussi désigner un élève un peu « fayot » avec les enseignants.  Dans le vocabulaire de la police, il fera aussi référence à un indic. C’est peut-être le seul cas d’utilisation, où le mot pourrait posséder une connotation positive, puisque le poucave n’aurait « trahi » que dans le but de faire éclater la vérité, d’éviter ou de dénoncer des crimes.

Quelques synonymes de « poucave »

Vous l’avouerez, le terme « poucave » n’est pas très élogieux et ses synonymes ne le sont pas davantage. Lisez plutôt, les mots qui peuvent le remplacer :


  • balance
  • rapporteur
  • taupe
  • délateur
  • mouchard
  • cafardeur
  • pookie

Conjuguons la poucave !

Sous forme de verbe invariable, le mot désignera l’action de dénoncer, de balancer, de cafarder ou de rapporter. Mais que je ne vous prenne pas à me poucaver !

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.