Épidémies historiques

On ne vous apprend rien, nous venons de vivre une grande pandémie. Mais pour ne pas vous plomber le moral, nous allons faire un retour sur l’histoire et vous relater comment les 5 pires épidémies mondiales ont finalement pris fin.

  1. La peste de Justinien 

Trois des pandémies les plus meurtrières de l’histoire ont été causées par une seule bactérie, nommée Yersinia pestis, une infection mortelle autrement connue sous le nom de peste. La peste de Justinien est arrivée à Constantinople, la capitale de l’Empire byzantin, en 541 après Jésus-Christ. Elle s’est propagée depuis l’Égypte, une terre récemment conquise par l’importation des céréales « grâce » aux puces présentes sur les rats embarqués. Décimant Constantinople, elle s’est répandue comme une traînée de poudre en Europe, en Asie, en Afrique du Nord et en Arabie, tuant entre 30 à 50 millions de personnes, peut-être la moitié de la population mondiale de l’époque. La seule façon de la combattre était l’isolement des malades.

  1. La peste noire – l’invention de la quarantaine

La peste n’a jamais vraiment disparu, et lorsqu’elle est revenue 800 ans plus tard, frappe l’Europe en 1347, et fait 200 millions de victimes en quatre ans seulement. Très vite on décide d’isoler les malades et d’enterrer les morts dans des fosses communes.

  1. La grande peste de Londres

Londres a connu plusieurs épisodes d’épidémie de peste. A chaque fois, au moins 20 % des hommes, des femmes et des enfants vivant dans la capitale britannique étaient tués. Dès 1500, le confinement a été imposé. On plaçait une botte de paille sur un poteau près de logis pour signaler une éventuelle contagion. Persuadées que les chats et les chiens étaient porteurs de la maladie, les autorités massacrèrent des centaines de milliers d’animaux. La dernière épidémie de peste (1665) a sans doute été l’une des pires connues par Londres. Elle décima 100 000 Londoniens en sept mois seulement. Tous les lieux de divertissements publics ont été interdits et les victimes ont été enfermées de force dans leurs maisons pour empêcher la propagation de la maladie.

  1. La variole 

La variole a été endémique en Europe, en Asie et en Arabie pendant des siècles. Véritable menace persistante, elle a tué trois personnes sur dix. Lorsque le virus arrive avec les premiers explorateurs européens au XVe siècle, il dévaste les populations indigènes qui n’avaient aucune immunité naturelle contre la variole. Le virus les a anéantis par dizaines de millions.


Des siècles plus tard, la variole est devenue la première épidémie virale à être stoppée par un vaccin mis au point par un médecin britannique du nom d’Edward Jenner, à la fin du XVIIIe siècle. En 1980, l’Organisation mondiale de la santé a annoncé que la variole avait été complètement éradiquée de la surface de la Terre.

  1. Le choléra : une victoire pour la recherche en santé publique

Au début et au milieu du XIXe siècle, le choléra a fait des ravages en Angleterre et plus largement en Europe. Il tue des dizaines de milliers de personnes. Selon la théorie scientifique dominante de l’époque, la maladie se propageait par l’air vicié appelé « miasme ». Mais un médecin britannique du nom de John Snow a découvert que la mystérieuse maladie, se cachait dans l’eau potable de Londres. Ses recherches ont permis d’engager un effort mondial pour améliorer l’assainissement urbain et protéger l’eau potable de la contamination. Dans les pays du tiers monde ne disposant pas d’un traitement adéquat des eaux usées ni d’un accès à l’eau potable, le choléra est encore très virulent.

A nous maintenant de venir à bout de ce COVID 19 ! L’histoire nous dira dans 2000 ans comment nous aurons survécu à cette pandémie !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.