Le vocabulaire des épidémies et du Coronavirus

Le Coronavirus est bien là. Qu’on le craigne ou qu’on l’ignore, qu’on le contracte ou qu’on le fuit, il entraîne avec lui un vocabulaire à décrypter. Voici quelques un des termes liés de près ou de loin au COVID-19, son nom pour les intimes et initiés.

L’épidémie du coronavirus est-elle une pandémie ?

Mince ! J’ai bien l’impression que si l’on se réfère à la définition de ce terme s’en est bien une. La pandémie est une épidémie présente sur une large zone géographique internationale. C’est-à-dire qu’elle va toucher une part très large de la population mondiale. Le lundi 9 mars, un bilan faisait état de 110.564 personnes infectées par le coronavirus réparties dans 100 pays et territoires. Mais l’OMS refuse à ce jour de le déclarer comme tel !

Le foyer de contagion du coronavirus

Dans le cas d’une épidémie grave ou de pandémie on parle de « Cluster  » (en anglais) pour désigner le foyer de contagion. Au 8 mars 2020, les 7 clusters recensés en France se situent dans l’Oise, le Val d’Oise, le Morbihan, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Haute-Savoie, la Corse du Sud. Le ministère de la Santé parle de « cluster » lorsqu’au moins deux cas sont avérés en même temps, dans une même zone.

Épizootie de peste bovine en Afrique du Sud, 1896.Les animaux peuvent-ils être touchés  ?

Même s’il a été question des animaux morts du marché de Wuhan, en ce qui concerne le Coronavirus. Il n’a pas (encore) été établi que les animaux pouvaient contracter ce virus. Mais sachez que lorsqu’une maladie frappe des animaux dans une région plus ou moins vaste, on parle d’épizootie (prononcer e.pi.zo.o.si). Si cette épidémie animale se propage dans le monde entier, on parlera alors de panzootie. La grippe aviaire due au H5N1  qui sévit entre 2003 et 2006 dans plus de 50 pays est un exemple de panzootie

Et les épidémies dans le monde végétal  ?

Dans le domaine de la santé végétale (pathologie végétale), une épiphytie désigne une maladie qui se développe rapidement et atteint de nombreux végétaux de la même espèce. Parmi les épiphyties les plus connues, on citera l’oïdium, la rouille et le mildiou. La Grande Famine qui eut lieu entre 1845 et 1852 en Irlande serait la conséquence d’une épiphytie de mildiou survenue dans les cultures locales de pommes de terre. Cet aliment qui était à la base de l’alimentation de la population et notamment des paysans irlandais.


On vous souhaite de rester bon pied bon œil malgré cette conjoncture  ! 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.