Une queue expressive

Ne voyez aucune connotation grivoise au sujet choisi pour l’article du jour ! Je souhaite simplement partager avec vous quelques expressions courantes dans lesquelles la queue est l’objet principal.

Avoir la queue entre les jambes

Je le répète, même associée de près ou de loin aux jambes, la queue dont il est question n’a (ici) rien à voir avec le sexe.  La queue de cette expression fait référence à celle du chien. Ce dernier a l’habitude de mettre sa queue en position basse ou entre les jambes lorsqu’il n’a pas le dessus sur un adversaire.  Par cette attitude le canidé exprime son dépit suite à un échec cuisant. Utilisée pour les humains, l’expression signifie que l’individu décrit se sent honteux…qu’il  possède ou non un chien !

A l’époque de la naissance de cette expression (XVIe siècle), deux autres formules faisant référence à la queue du chien sont usitées :

  • S’en aller la queue levée : signifiant être guilleret et content
  • Voir sa queue reluire : qui signifie « éprouver de la fierté » en référence au poil brillant du chien.

Etant donné que la queue a pris un sens plus tordu de nos jours, ces dernières expressions ne sont plus guère employées.


Sans queue ni tête

Si je supprime le début et la fin de mon texte, vous auriez raison d’affirmer qu’il est « sans queue ni tête ». Nous nagerions dans l’incohérence et l’incompréhension. Voilà donc le sens de cette expression « sans queue ni tête » !

Quant à l’expression « à la queue-leu-leu« , c’est aux loups qu’elle fait référence et à leur singulière manière de se déplacer en meute.

Tirer le diable par la queue

Cette expression typiquement française trouve ses origines au XVIIème siècle et indique que certaines personnes vivent dans la précarité et manquent de ressources et sont plongées dans la misère. Elles seraient prêtes à faire appel au diable pour sortir de cette situation.

Finir en queue de poisson 

Se dit lorsqu’un évènement, un film, un livre se termine d’une manière abrupte, sans que l’on entrevoit un vrai dénouement. C’est d’ailleurs avec cette queue de poisson que mon texte du jour finira ! Mais de grâce ne dites pas qu’il est sans queue ni tête !

 

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.