Déguster le bœuf de Kobe

Le bœuf de Kobe est un bœuf Wagyu issu de la souche Tajima de bovins noirs japonais, élevé dans la préfecture de Hyōgo au Japon. Oui, mais attention ! Il est élevé en suivant des règles très strictes ! Celles définies par l’Association de promotion de la commercialisation et de la distribution du bœuf de Kobe. Apprécié pour sa saveur hors du commun, la chair du bœuf de Kobe est réputée pour être tendre et très persillée. Elle constitue un mets délicat que les gourmands japonais apprécient cuisiné sous forme de steak, de sukiyaki, de shabu-shabu, de sashimi et de teppanyaki.

La race de bœuf Tajima est une souche de la Japanese Black qui doit répondre à des normes très rigoureuses pour recevoir le « label » bœuf de Kobe.

Voici les conditions très strictes à remplir pour recevoir une étiquette « Bœuf de Kobe ».

  • Les bœufs doivent être nés dans la préfecture de Hyōgo
  • Ils doivent être nourris à la ferme dans la préfecture de Hyōgo
  • Il doit s’agir de génisse (femelle qui n’a pas mis bas) ou de taureau (bouvillon ou taureau castré)
  • La viande doit être transformée dans les abattoirs de Kobe, Nishinomiya, Sanda, Kakogawa ou Himeji dans la préfecture de Hyōgo.
  • Le taux de marbrure, appelé BMS, doit atteindre le niveau 6 et plus.
  • Note de qualité de la viande doit être de 4 ou 5 et le grade de rendement classé A ou B
  • Poids de la carcasse de 499,9 kg ou moins
  • La nourriture des bovins doit être constituée de fourrage en grain.
  • Les bœufs sont parfois brossés pour fixer la fourrure

Notons aussi que le point de fusion de la graisse du bœuf de Kobe est inférieur à celui de la graisse de bœuf ordinaire.

Cette viande est une denrée chère, en partie parce que seulement environ 3 000 têtes de bétail peuvent être approuvées comme bœuf de Kobe par an. Consommé uniquement au Japon jusqu’en 2012, le bœuf de Kobe a droit aujourd’hui, à quelques exportations  vers les États-Unis, Singapour, la Thaïlande , le Royaume-Uni  et le Canada.


 

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.