L’impératrice Zoé Porphyrogénète ou comment garder le pouvoir jusqu’au bout

Zoé Porphyrogénète fut une impératrice byzantine au destin assez étonnant !  Elle régna sur l’empire byzantin, aux côtés de 3 époux  !

Zoé est née ( vers 978)  alors que son père Constantin était co-empereur nominal de son frère Basile II. Lorsque Basile meurt en 1025 sans descendance directe, Zoé a 47 ans. Son père Constantin, monte sur le trône de Byzance sous le nom de Constantin VIII. Comme il n’a pas donné naissance à des fils, Constantin espère perpétuer la dynastie en mariant l’une de ses filles. Zoé, âgée de 50 ans, est mariée à Romanos Argyros, un sénateur de Constantinople lui aussi cinquantenaire. Le couple sur le trône le lendemain de la mort de Constantin.

Le mariage de Zoé et de Romanos III n’est pas des plus calmes ! Romanos est retrouvé mort dans une piscine en 1034, alors que Zoé vient de s’amouracher d’un jeune amant, de 30  ans son cadet.  Ils se marient le jour même du meurtre présumé. Le bellâtre devient Michel IV et reçoit la couronne le jour suivant. mais le mariage tant espéré par Zoé, n’arrive pas à la hauteur de ses attentes. Le jeune mari change de tempérament  et se désintéresse de son épouse, au point de la confiner et de lui ôter toute liberté de mouvement.  En 1041, le nouvel empereur persuade Zoé d’adopter le neveu de son mari mourant, Michel Kalaphates.   Lorsque Michel V devient empereur, il exila rapidement Zoé, la mère-adoptive. Cela déclencha une révolte populaire qui le détrôna et installa Zoé et sa sœur Théodora comme impératrices conjointes. Après un règne conjoint de deux mois, Zoé épouse un ancien amant qui fut installé comme Constantin IX, lui transférant le pouvoir. Mais Zoé continue à gouverner l’empire en tant qu’héritière et impératrice byzantine. Huit ans plus tard, Zoé meurt à l’âge de 72 ans. Son règne a vu le déclin de l’armée romaine, et les premières incursions des Turcs en Anatolie orientale.

Pour connaitre le destin d’autres reines au prénom charmant, lisez cet article.

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.