Dans l’intimité des diatomées

Aujourd’hui, je vais vous présenter des algues très étranges (pas de la spiruline !) ; les diatomées. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de la terre de diatomées, utilisée dans le poulailler. Mais savez-vous vraiment qui sont les diatomées qui composent ce vermifuge naturel ?

Les diatomées font partie de la grande famille des algues. Elles ont le super pouvoir de  confectionner des coquilles en verre à partir de silicium extrait de l’eau.

Où trouve-t-on les diatomées ?

Les diatomées s’épanouissent dans tout type d’environnement humide : lacs, ruisseaux, étangs, marais et tous les océans du monde. Capables de survivre à un froid extrême, certaines diatomées ont été retrouvées sous les barrières de glace de l’Arctique et l’Antarctique. Afin d’évaluer la qualité de l’eau ou d’autres facteurs environnementaux, les scientifiques étudient souvent la quantité de diatomées peuplant différents milieux marins.

Une forme de vie unique !

Il n’existe aucune autre forme de vie semblable à cette diatomée demeurant littéralement dans une maison de verre. De la même manière que les palourdes et les escargots puisent des minéraux (tels que le calcium) et les utilisent pour construire leurs coquilles, les diatomées extraient le silicium de l’eau pour fabriquer des coquilles de dioxyde de silicium (verre). Appelée frustule, la coquille de verre se compose de deux valves qui s’emboitent en se chevauchant très légèrement. Des cellules de tissu conjonctif maintiennent les deux moitiés ensemble tout en leur permettant de se séparer pour les besoins de la reproduction.

 Et la reproduction des diatomées ?

Les diatomées se reproduisent généralement en se fendant la poire en deux. Les valves se séparent, puis chacune fait croître la moitié qui lui manque. Chaque « fille » finit un peu plus petite que la diatomée originelle. Lorsque les diatomées atteignent un certain stade, elles pressentent qu’il est temps d’utiliser leur autre moyen de reproduction : elles fabriquent alors des ovules et des spermatozoïdes qui se rencontreront pour former des bébés diatomées. Ces derniers grandiront jusqu’à atteindre leur taille maximale puis ils reprendront le processus de division.


Que se passe-t-il dans leur maison de verre ?

À l’intérieur de leurs coquilles de verre, les diatomées sont semblables à d’autres cellules. Elles possèdent un noyau contenant de l’ADN et des organites tels que les corps de Golgi, les mitochondries, les ribosomes et les vésicules de stockage. Elles sont munies aussi de chloroplastes (tout comme les plantes) utilisant le processus de photosynthèse pour fabriquer de la nourriture à partir de la lumière du soleil et du dioxyde de carbone.

Les diatomées se différencient cependant des cellules végétales :

  • Leurs chloroplastes ne sont pas verts mais adoptent des nuances allant du jaune au brun,
  • La nourriture fabriquée ne contient ni amidons ni sucres mais des gouttelettes d’huile.

Une bonne source de nourriture !

Les gouttelettes d’huile produites par les diatomées constituent une source importante de nourriture pour de nombreuses créatures océaniques, y compris les petits crustacés et les grosses baleines à fanons.

Sacré frustule !

Les frustules (coquilles de verre) des diatomées revêtent toutes sortes de formes géométriques. Afin de permettre aux diatomées, comme à n’importe quelle plante ou animal, de puiser la nourriture et l’oxygène dont elles ont besoin dans leur environnement, le verre est perforé de minuscules trous et fentes. Les étonnantes formes géométriques des diatomées sont observables grâce à un SEM (en 3D) ou un microscope standard.

Appréciez ces vidéos !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.