Différence entre accident et incident

Si vous suivez un peu l’actualité du moment, vous avez du entendre parler de « l’incident boursier » de la caisse d’épargne qui a perdu 600.000.000 d’euros en  investissant sur des supports financiers à fort levier.

Alors pourquoi donc parle-t-on d’incident et non d’accident ?

La différence entre ces deux mots en finalement assez simple, les deux font référence à un événement mais à la différence de l’incident, l’accident se réfère à un incident causé par un manque d’attention, de précaution ou de chance.

De manière générale, le mot incident est utilisé lors d’un événement non prévisible ayant une faible influence et un accident est utilisé lors d’un événement provoqué ayant une forte influence.

Par exemple, les événements ayant trait avec une émission de déchets toxiques ou nucléaires sans conséquence significative sur les populations et l’environnement (niveau 1 à 3) sont qualifiés « d’incident » alors que ceux des niveaux supérieurs (4 à 7) sont qualifiés d’accidents.

Si on s’en tient à cette définition, la perte des 600.000.000 € évoquée dans les communiqués de presse de l’écureuil est vu comme un événement mineur n’ayant pas été provoqué, je vous laisse vous faire votre propre avis 🙂

A propos de l'auteur

Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

11 commentaires

Laisser un commentaire
  • 600 000 000 € c’est peut-être beaucoup pour un particulier, mais cela représente à peine 3% de la capitalisation de la banque, et relativement peu de chose par rapport au flux total manipulé chaque jour. Aucune chance que cela mette en danger la banque.

    Contrairement à l’accident, qui entraine un caractère suspensif, l’incident ne met pas en danger la continuité de l’activité. C’est exactement le cas pour l’Ecurueil ou la Centrale de Tricastin.

    Parler d’incident est donc d’un bon usage.

  • En tout cas pour un « incident » y’a eu beaucoup de sanctions et beaucoup de bruits dans les médias…! Mais c’est sûr que les banques et les particuliers « n’ont pas les mêmes valeurs ».

  • Boris > Je suis d’accord avec toi sur la faible somme par rapport au volume journalier brassé par une banque, ce que je « critique » dans le fond c’est que les positions ont volontairement été bouclées par les 6 traders et qu’on ne peut pas réellement parlé d’incident dans ce cas, c’est plutôt un manque d’attention (ou d’expérience).

  • Quid alors de l’évènement volontaire avec faible influence, et de l’involontaire avec forte influence?
    Si je suis ton exemple nucléaire, il semble donc que la différence se fasse plus sur l’influence que sur le niveau de volontarisme.

  • Si c’est un acte volontaire, ce n’est ni un accident, ni un incident mais dans le cas du nucléaire, c’est un délit de mise en danger de la vie d’autrui.

  • Bonjour
    Puisqu’on est dans la rubrique « expressions », je me permets de faire une petite remarque sur une expression que vous employez dans cette phrase : « Par exemple, les événements ayant attraits avec une émission de déchets…. » Vous devez dire « les évènements ayant trait à une emission… »
    Explications : Il ne faut pas confondre le nom attrait et la locution verbale avoir trait à.
    -On écrit en deux mots la locution avoir trait qui se construit avec un complément introduit par à et qui signifie « se rapporter à, concerner ». Cette étude a trait aux mouvements sociaux de 68.
    -On écrit en un mot le nom masculin attrait qui signifie « charme » ou « attirance ». C’est un projet qui ne manque pas d’attrait. Il éprouve beaucoup d’attrait pour la musique de la Renaissance.
    Bonne journée

  • Petit détail insoupçonné : « en finalement assez simple » <= remplacer "en" par "est"
    Pour ce qui est de Tchernobyl, il faut croire que la multiplication des accidents n'est pas suffisante.. Lamentable, je vais moi-même au Japon cet été histoire de chopper mon cancer et de revenir illico-presto^^
    Bref, je ne suis pas "un écolo" pour autant, mais arrivé au stade des 100kms inhabitables cet.. Aberrant (bon le débat est clos, :p)
    Bref, je te laisse corriger ce léger incident grammatical, et bonne continuation bien sûr 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.