Pourquoi dit-on « passer sur le billard »?

soeren_nb sous licence creative commons by-sa

Par soeren_nb licence CC by-sa

Voilà encore une expression dont l’origine est difficile à déterminer et dont on trouve des explications aussi farfelues les unes que les autres.

Ceux qui me connaissent comprendront que pour avoir une explication fiable, je me suis jeté sur le dictionnaire de l’académie française! J’y ai trouvé les informations suivantes :

Un billard, avant de désigner le jeu que l’on connait bien, désignait au XIVème siècle un « bâton recourbé dont on se sert pour pousser des billes ou boules ». Et ce mot a ensuite dérivé pour désigner le jeu de billard d’aujourd’hui.

Et par « analogie familière », passer sur le billard désignerait le fait de subir une opération chirurgicale.

Toutefois tout ceci reste un peu léger et je vais donc vous récapituler les différentes explication plus ou moins fantaisistes que j’ai trouvé en flânant sur le net.

Tout d’abord il faut noter qu’on peut retrouver une opération du pied-bot sur une table de billard dans Madame Bovary de Gustave Flaubert en 1857. Même s’il n’est pas précisé explicitement que l’opération se déroule sur la table mais tout du moins dans la salle de billard.

Wikipédia nous donne plusieurs pistes. L’expression pourrait venir du fait que pendant la première guerre mondiale, faute de tables d’opérations, des tables de billards auraient été réquisitionnées pour opérer les malades. Même explication à une date antérieure lors de la guerre de 1870, où le maréchal Mac-Mahon lui même y aurait été opéré. Ces deux explications n’ayant pas de source fiable, elle restent possibles mais douteuses.

Une dernière explication qui semble plus probable serait que le docteur Billard a donné son nom aux fauteuils de dentistes qu’ils fabriquait dès 1875. Ainsi les clients patients se faisaient charcuter sur un (fauteuil) Billard. Par extension la dénomination de Billard se serait appliquée aux endroits où on se fait opérer.

Pour finir un article sur un autre blog propose d’autres pistes qui me semblent douteuses : cela pourrait venir du fait qu’on désigne par « monter sur le billard » le fait de sortir de sa tranchée, et donc risquer la mort. Or vu qu’à l’époque subir une opération chirurgicale pouvait se révéler tout aussi risqué que sortir de sa tranchée, on aurait par analogie désigné le fait de se faire opérer par l’expression « passer sur le billard ». L’auteur attribue cette explication à Gaston Esnault

Vu qu’à l’origine un billard est un bâton recourbé dont on se sert pour pousser des billes ou boules, je pense qu’en dîner mondain on peut proposer d’aller jouer au croquet ou au golf avec un billard, non?

Sources : suivez les liens 🙂

A propos de l'auteur

lieutenant

Lieutenant est un contributeur de longue date puisque mon premier article remonte à février 2008 mais au fil du temps écrit de moins en moins régulièrement.

Mes articles préférés sont ceux qui portent sur la langue française comme l'origine des mots et des expressions. Je suis un grand fan du dictionnaire de l'académie française. Cependant je porte aussi un vif intérêt à tout ce qui est science ainsi qu'informatique bien que n'étant ni scientifique ni informaticien...

J'essaye de ne pas trop partager mes idées d'articles avec Commandant car celui-ci a déjà fait preuve de fourberie et m'a volé des idées mais je ne peux rien faire contre un supérieur hiérarchique!

Je viens de m'installer à Paris, je vais en profiter pour essayer de recommencer à poster un peu plus régulièrement

Je vous transmet mes sincère salutations, vous lecteurs avec qui, à travers votre écran, je suis en intelligence

8 commentaires

Laisser un commentaire
  • Vu le poids que pèse une table de billard (sur les vraies il y a un marbre sous le tapis vert !!) j’ai des doutes sur les opérations pendant la guerre … Pas facile à transporter au front tout ça !!

  • « passer sur le billard » me hace pensar en algo completamente distinto… jejeje
    à part ça, je suis fan de tes articles!

  • Et l’usage le plus éloigné que j’ai trouvé est dans le dictionnaire de la langue populaire de Henri Bauche publié en 1920. http://goo.gl/4T898

    Il ne donne pas l’origine, mais fait aussi référence à « dévisser son billard » (mourir)

  • C’est pourtant la piste de la guerre qui est la bonne ! on soignait bien les blessés sur les billards. Bien sur il n’a jamais été question d’apporter des billards au front, c’est bien le soldat qui allait au billard. La raison est pourtant toute simple, de part son éclairage bas et surtout juste au dessus du tapis, la table de billard était un excellent substitue de table d’opération car il était très bien éclairé. Voilà pourquoi on passait sur le billard lorsque les hôpitaux étaient trop loin ou trop éloignés.

  • Je confirme la piste de la table de billard au café Les Soquettes à Sedan.
    En 1870, Sedan était encerclé, le front était donc autour de la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.