Griller un rouge

Non, je ne propose pas de mettre un communiste au bûcher, mais de vous entretenir du tout premier feu tricolore.

Feu qui ne l’était pas, tricolore, et portait le nom de sémaphore urbain. On trouve l’engin à Londres dès 1868, non loin du Parlement (anglais, donc). Il avait pour mission d’aider les (vieux ?) membres de la Chambre des Lords à traverser sans se faire écraser par un carrosse en retard pour un concert de Pink Floyd (si, si, ils sont très vieux les Pink Floyd). Il fonctionnait à l’aide de lampes à gaz et il était actionné par un policier via un bras articulé. Quelques semaines après sa mise en service, le sémaphore explosa et tua l’agent affecté à son fonctionnement. La machine ne fut pas remplacée.

Il faudra attendre alors les modèles électriques et les feux tricolores tels que nous les connaissons apparaissent en 1918 aux Etats-Unis. Paris en fera usage dès 1934. On notera l’apparition des « prunes » qui vont avec !

A propos de l'auteur

Avatar
Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • En parlant des prunes associées aux feux tricolores, à quand remonte l’apparition des premiers radars de franchissement qui génèrent eux aussi d’importantes rentrées dans les caisses de l’Etat (en théorie, en pratique… il faut bien payer les frais de campagne présidentielle de certains).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.