Merci Corneille !

Nous voilà parait-il à l’aube d’un choix cornélien. Tous les médias nous en rebattent les oreilles. On ne veut pas les contrarier, mais d’où vient cette expression et que signifie-t-elle ?

L’adjectif « cornélien » renvoie bien évidemment au dramaturge Corneille qui appréciait de placer les héros de ses tragédies devant des choix difficiles à faire. Le dilemme devant lequel se trouve Rodrigue, héros de la pièce « le Cid » (écrite en 1636) est un des meilleurs exemples illustrant cette expression. Don Rodrigue qui doit se marier avec Chimène a aussi le devoir de venger son père humilié par celui de sa bienaimée. Le Cid se retrouve alors devant un affreux dilemme : obéir à son devoir et venger son père en perdant l’amour de Chimène ou renoncer à la vengeance par amour et se sentir lâche jusqu’à la fin de ses jours ! En proie à un conflit intérieur il déclare :

« Réduit au triste choix ou de trahir ma flamme,

Ou de vivre en infâme, »

Des deux côtés mon mal est infini.

Ô Dieu, l’étrange peine !

Faut-il laisser un affront impuni ?

Faut-il punir le père de Chimène ? »

Vous serez donc content maintenant de savoir que dès que vous vous trouvez dans une situation inextricable où la bonne solution n’existe pas, vous vivez psychologiquement un vrai drame cornélien et que votre choix l’est aussi ! Bien sûr on se doute que vous n’aurez jamais à choisir entre tuer le père de votre chérie pour sauver l’honneur de votre famille ou passer pour un lâche. Mais dans le Cid, tout est bien qui finit bien car Rodrigue va s’illustrer héroïquement  en sauvant son pays, ce qui lui permettra d’épouser la Gloire et la belle Chimène.  Mais ne croyez pas que dans la vraie vie, le « happy end » est toujours  facile !  Car pour le drame cornélien que vous vivrez dans l’isoloir, ni Corneille, ni le Cid ne viendront vous libérer de vos tourments psychologiques  !

Et dans votre situation, sauf coup de théâtre, la meilleure des répliques sera à emprunter à Molière dans sa pièce « Les Fourberies de Scapin » : « Que diable allait-il faire dans cette galère ? »

 

 

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.