Pourquoi vieillit-on ?

Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’à la minute où vous lisez cet article, votre corps vieillit. Oui mais pourquoi?
Ah, en voila une question qu’elle est bonne. Pourquoi vieillissons-nous?

La plupart des personnes répondraient que « la vie » est faite comme ça ! Et bien détrompez vous ! Les bactéries, microbes et virus ne vieillissent pas figurez-vous.

En fait le vieillissement et ce qui en découle est principalement due à un enchainement d’évènement malencontreux. La Terre se situe à une distance du soleil permettant à la vie de se développer ce qui est plutôt une bonne chose en soit, puisque c’est grâce à cela que nous existons tous. Cependant, les organismes pluricellulaires qui se sont formés sur notre bonne planète bleue ont hérité d’un système cardio-respiratoire nécessitant l’apport d’oxygène afin de survivre. Et c’est la que le bât blesse.

L’oxygène est responsable de l’oxydation, en d’autres mots, l’oxygène est un poison naturel qui « détruit » littéralement les atomes sur lesquelles il se fixe en leur supprimant petit à petit leurs électrons. Ce phénomène est d’ailleurs en parti responsable de la formation de la rouille.

En respirant, nous faisons entrer de l’oxygène dans nos poumons, cet oxygène sera ensuite diffusé dans l’ensemble de nos organes pour permettre au corps de fonctionner.

Notre corps « s’oxyde » donc avec le temps et c’est en parti pour cela que notre organisme se détruit au cours des années. Attention cependant, il y a une multitude de raisons psychologiques et physiques mises en cause dans la destruction de l’organisme humain.

Mais alors pourquoi les bactéries ne vieillissent-elles pas ?

Les bactéries et autres organismes unicellulaires ne disposent pas de système respiratoire. Et n’ont pas besoin d’oxygène pour « exister ».

Pour conclure, faite attention la prochaine fois que quelqu’un vous dira de prendre une « bonne bouffée d’air frais » !

Cet article a été proposé par Anders, si vous aussi vous souhaitez proposer vos articles, vous pouvez nous les envoyer depuis la page prévue à cet effet.

A propos de l'auteur

Bastien

Je suis le créateur de ce site et j'essaie toujours d'écrire des articles sur des sujets qui peuvent toucher le plus grand nombre de lecteurs.

Je n'ai pas de domaine de prédilection, quand je me pose une question sur n'importe quel sujet, j'essaie de trouver la réponse et je la poste ici.

Même si malheureusement je me fais rare sur le site, je veille au grain et je reste à l'écoute de tous les visiteurs et commentateurs donc n'hésitez pas à m'écrire.

26 commentaires

Laisser un commentaire
  • Que l’oxygène oxyde, c’est bien vrai, mais que le corps ‘rouille’ en vieillissant… C’est certes une belle image facile à retenir, mais une belle
    image fausse.

    > « [l’oxygène] se fixe en leur supprimant petit à petit leurs électrons. »
    Aïe, ça veut dire qu’en vieillissant on devient électrique et qu’on se charge?

    La culture générale c’est bien, mais sans les brèves de comptoir non?
    Pourtant cet article commençait bien, mais à trop simplifier, on perd son âme.

    Pourquoi les êtres unicellulaires (les bactéries, microbes et virus mais beaucoup d’autres) ne vieillissent pas? et bien car ils sont unicellulaires.

    Le mécanisme responsable du vieillissement est (du moins d’après les connaissances actuelles) plus probablement la division cellulaire.

    J’espère avoir été suffisamment constructif dans ma critique…

  • Pardon Julien, il est vrai que j’ai voulu simplifier au maximum la chose pour éviter de perdre du monde ou de faire un article de 2 pages…

    J’ai voulu exposer le principe simplifié que j’ai vu en cours il y a de cela quelques temps sans entrer dans l’explication scientifique (assez ardu pour le coup)!

    En plus comme dit dans l’article la rouille n’est pas « entièrement due à l’effet d’oxydation »… C’est en effet (comme tu le dis si bien) un procédé bien plus complexe qui m’a semblé cependant assez évident pour pouvoir donner une image simple à retenir et compréhensible aisément…

    Je fais donc mon mea culpa pour le manque d’informations de cet article!
    Je ne manquerai pas, si l’envie me vient de donner plus de détails et d’explications scientifique lors d’un prochain article

  • Ah ben tien Julien, je vais en faire un autre de ce pas pour m’excuser!
    Je compte sur toi pour en faire la critique ^^

    En espérant que le nouveau (si il est validé) te plaira!

  • Bonjour à tous.
    Je tiens à préciser qu’il existe un phénomène crucial dans le vieillissement (peut-être même encore plus que l’impact de l’oxygène et des mitochondries, véritables usines à énergie de nos cellules) des eucaryotes (c’est à dire les espèces uni- ou pluricellulaires à noyau).
    Il s’agit du raccourcissement des télomères, parties terminales de chromosomes : http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A9lom%C3%A8re.
    Pour plus de détails, il faut regarder les influences des différentes protéines mises en jeu dans ce processus… mais on tombe dans le domaine de la recherche…
    Sinon, je pense qu’il faudrait effectivement compléter cet article, voire le corriger, car je le trouve trompeur, et réducteur. Alors pour nos amis lycéens qui doivent passer leur bac bientôt… attention ! 🙂

  • Je suis d’accord avec Thibault: attention!
    La théorie de l’oxydation des radicaux libres qui est évoqué ici n’est pas reconnu comme LA théorie du vieillissement.
    Ce que l’ont sait pour l’instant, c’est que cette oxydation a un impact défavorable sur certains mécanismes du fonctionnement cellulaire.
    A partir de là de nombreux théorie se sont échafaudées.
    Mais pour certain, la théorie à bon dos et tout les maux de l’organisme lui sont dus. Le phénomène s’accentue quand il y a du business à la clé. Qui n’as jamais entendu des crèmes anti-oxydantes ou des propriétés du thé vert.
    Le vieillissement est composé de deux choses, le vieillissement de base qui est le problème de régénération des cellules et les dysfonctionnement (maladie, cancer, déséquilibre alimentaire…) Il est difficile de savoir dans quel proportion l’oxydation agit sur chaque problème.
    Le phénomène de raccourcissement des télomères constitue lui une dégradation de l’adn, principal acteur de la division cellulaire. Il est donc de fait un acteur du vieillissement. Mais la encore l’impact reste difficile à estimer.
    Le vieillissement reste encore un mystère et j’espère qui le restera encore longtemps.

  • Bien toutes ces explications. En fait personne n’en sait rien et le constat reste que nous vieillissons tous en même temps et que l’issue est la même pour tous a + au – long terme. Bon débat!

  • je n’y comprends plus rien pourquoi on vieillit moins quand on voyage a la vitesse de la lumière ( c’est mon rêve ) alors qu’on respire tout le temps que faut-il comprendre il y a tellement d’hypothèses que je n’y comprends rien s’il vous plait quelqu’un peut m’éclairer en organisant les hypothèses .

  • Je ne suis pas un spécialiste de la théorie de la relativité, mais il me semble qu’elle démontre (la relative ou la générale ? Je ne sais jamais…) que le temps n’est pas une dimension normée, c’est-à-dire que l’écoulement du temps ne se fait pas de manière uniforme et dépends d’un contexte spacial. Mais là, je préfère vraiment laisser le relai à un physicien…

  • Je ne suis pas non plus spécialiste de relativité relative 😉
    On va faire simple.
    La dilatation du temps à une vitesse proche de celle de la lumière est un phénomène relatif. Ta perception de l’écoulement du temps reste la même et de ton point de vue, ta vie sera aussi longue. Par contre, si tu reviens sur terre tu seras plus jeune que les gens qui sont restés sur terre (mais ils auront vécu plus de choses).
    Pendant ton voyage, la terre s’éloigne de toi à une vitesse proche de la lumière. Vu de ton référentiel, c’est sur terre que le temps passe moins vite. Le processus devrait être symétrique et les gens vieillir à la même vitesse.
    Cependant, pour revenir sur terre tu dois faire demi tour et donc subir une accélération, changer de référentiel.
    Les résultats symétriques de la relativité restreinte concernant les mouvements uniformes ne peuvent s’appliquer à ce cas. Il est alors nécessaire d’utiliser la relativité générale pour intégrer les accélérations subies.

  • >Luciole : Wikipédia donne plusieurs réponses, dont les différents types énergétiques de bactéries (par exemple, aérobie stricte et anaérobie stricte) et les différences entre les respirations aérobie et anaérobie, mais il faudrait un autre article pour développer tout ça.

    (Pour un exemple de métabolisme anaérobie, voir la grenouille crucifère : http://www.culture-generale.fr/sciences/759-coups-de-coeur)

  • il me semble que c’est un peu plus compliqué qu’une simple oxydation de l’organisme: en fait le génome (l’ADN) contenu par chacune des cellules des organismes pluricellulaires est constitué de chromosomes qui eux même sont constitués d’un enchainement linéaire de bases azotés. Au bout de ces chromosomes on trouve des télomères (constitués également de bases azotées) qui ne sont pas directement utiles au fonctionnement de l’organisme mais qui protègent les chromosomes en cas de dégradation. En effet en cas de dégradation, ce seront les télomères qui seront attaqués et le reste du chromosome plus important restera intact. Mais les enzymes qui permettent la mise en place de ces télomères perdent en activité avec le temps!! les chromosomes sont donc de moins en moins protégés et s’abiment donc de plus en plus, c’est ce qui provoque le vieillissement.

  • Les télomères ont en effet un rôle important dans la durée de vie d’une cellules puisqu’ils conditionnent leur capacité à se diviser. A chaque division les télomères se raccourcissent. Quant ils sont trop court la cellule ne peut plus se diviser et meurt sans descendance.
    Cependant le problème n’est pas si simple qu’une longueur de télomère. Les télomères de souris sont trois fois plus long; leurs cellules n’en sont pas plus vaillantes.
    Autre point il existe une enzyme, la télomèrase qui a la propriété de régénérer les télomères. Un embryon en produit pour stimuler sa division cellulaire.
    Certes, on peut se dire qu’en stimulant la production de télomèrase, nos cellules seront immortelles. C’est VRAI ! cela existe, cela s’appelle le cancer. les cellules cancéreuses produisent tout ce qu’il faut de télomèrase pour assurer son immortalité…jusqu’à la mort du porteur. Des traitement anticancéreux inhibent la télomèrase mais ce n’est pas sans prix pour le reste de l’organisme.
    Pourquoi vieillit-on? est-ce vraiment un problème de division cellulaire? si oui, n’est-ce pas déjà prévu dans nos cellules?
    Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi certains animaux ont les mêmes symptômes de vieillissement mais accéléré sur quelques années? pour d’autres cela dure 150 ans. Les cellules sont-elles tellement différentes d’une espèce à l’autre dans leur fonctionnement. La vérité est ailleurs diraient certains.
    Enfin si vous arrêtiez de vieillir, accepteriez vous que ce soit à 10 ans comme dans « Entretien avec un vampire ».

  • Bonjour à tous ! Un petit nouveau, même si je lisais les articles en invités ^^

    J’ai une question qui me trote dans la tête, si on considère que c’est bien l’oxygène qui nous oxyde en restant simple. Donc avec l’air « pur » on vieillirait plus vite ? Car je me suis dit qu’avec le temps l’espérance de vie a augmenté, mais la pollution aussi. Alors j’en viens, la pollution dans l’air nous ferait vieillir moins vite et donc l’espérance de vie augmenterait ?

    Elle me trote depuis plusieurs jours, donc faut que je la pose, dites moi si j’ai complêtement faux.
    Merci et bonne soirée. 🙂

  • Salut, juste un petit commentaire pour rappeler que sans reproduction pas d’évolution et que beaucoup de fonction biologiques reposent sur la dégénérescence. Un des grands moyens d’action du corps d’un point de vue biologique est l’apoptose, qui n’est ni plus ni moins que la mort programmée des cellules.
    Je voulais aussi rajouter que l’oxydation est un phénomène très large qui ne se limite malheureusement pas à l’ajout d’un ou plusieurs atomes d’oxygène sur une molécule.
    Enfin pour répondre à Gladiateur si tu vivais dans une atmosphère composé à 100% de dioxygène ta vie serait vraiment de très courte durée car tu te retrouverais alors en très sévère hyperoxie. Certe mais qu’est ce que cela implique? Sans rentrer dans les détails le dioxygène est une molécules très réactive qui donne notamment naissance à un radical libre : le radical superoxyde O2°- (ça se lit O 2 point moins et ça veut dire que y’a un électron en trop qui en plus est célibataire. Et les électrons ils aiment pas mais alors pas du tout être tout seuls !!). C’est une molécules extrêmement réactive. Cette drôle de bestiole nous est très utile pour créer de l’énergie via les mitochondrie mais du fait de sa très grande réactivité elle doit être encadrée de très près (utilisation d’anti-oxydants comme certaines vitamines ou une enzyme particulière : la superoxyde dismutase). Quand tu te retrouve en hyperoxie tu te retrouve donc avec plus d’anion superoxyde qui se baladent un peu partout car y’a plus assez de contre mesure pour les encadrer. Et comme tout bon radical libre qui se respectent ils font ce qu’ils savent faire le mieux c’est à dire réagir avec tout ce qui passe à proximité ce qui crée très vite de gros problème et entraine, à terme, l’arrêt du système ce qui se traduit par la mort.
    Voilà j’espère que j’ai été clair. J’espère aussi ne pas avoir fait trop d’erreurs parce que bon je suis pas trop un expert du sujet et mes cours de biochimie moléculaires sont un peu loin.
    Tu pourra aussi trouver quelques info en rab ici :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperoxie

  • Bonjour!
    Le seul problème, c’est que de nombreuses bactéries peuvent utiliser la respiration aérobie, c’est-à-dire qu’elles utilisent l’oxygène… (ex: Pseudomonas, Micrococcus,….)
    mais évidemment, d’autres bactéries sont anaérobies et n’ont pas besoin d’oxygène pour fonctionner!

    Faites attention à bien vérifier ce que vous avancez 🙂

  • apprenez le cycle de krebs et on en reparle, l’oxygene ne sert qu’a sa dernière etape pour cree de l’ATP (energie), et comme son nom l’indique c’est un cycle . et l’O2 est ensuit « dégager de l’organisme » avec le Carbone sous forme de CO2
    son action est indispensable dans Krebs qui n’est qu’une suite d’oxydation de décarboxylations et de phosphorylation oxydative , hydratation et deshydratation
    sans O2 le cycle ne fonctionne pas et donc on Meurt!
    cet article est bidon .!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.