Le Prix de l’Espace

Non, je ne vais pas parler du prix argus du modèle Dci de 2005 avec climatisation automatique et jantes aluminium, mais bel et bien de folies humaines. Depuis la conquête de l’espace débutée dans les années 1950, avec les spoutniks et le « mondovision » de l’homme qui marche sur la lune en juillet 1969, les rêves les plus fous ont germé dans pas mal d’esprits avec un peu trop d’entrain. Pour preuve, une station lunaire n’est pas encore tout à fait au rendez-vous. Quant à fouler le sol de Mars (par un être humain pas un robot hein?) on en parle aujourd’hui que du bout des lèvres… Pourtant certaines extravagances sont accessibles, ou proches de l’être. Et comme toutes extravagances dans ce domaine, les prix vont de pair. Voici un tout petit topo de six exemples :

  • Il est désormais possible pour la modique somme de 79 de donner son nom, le nom d’un parent ou le nom d’un ami à une étoile. C’est ce que propose l’International Star Registry avec, à la clé, un certificat de propriété et une carte du ciel pour une localisation aisée de l’étoile en question. Tiens, je vais offrir ça à mon chat Trouduc.
  • La lune comme lieu de repos éternel ? Pas de problème. La société américaine Celestis prendra en charge dés 2010 l’acheminement d’un peu de vos cendres sur la lune pour 6800 €. Et déjà, pour 1250 €, l’Autre Rive société de pompes funèbres basée à Paris, promet d’envoyer une capsule contenant un gramme de vos cendres en orbite autour de la terre. Tout ça pour dire qu’il faut quand même monter  pour des cendres !
  • Et un petit aller-retour terre/espace proche juste pour voir à quoi ressemble ça ne vous tente pas? Contactez Xcor Aerosppace. 68000 € vous seront demandés. Mais pour ce prix là, la navette-fusée Lynx vous donne le rôle de copilote, et vas-y ma poule c’est toi qui (presque) conduis. Et après s’être mangé 2G dans la figure on se retrouve  à 61 Km d’altitude pour expérimenter 10 minutes d’apesanteur au plus! C’est beaucoup plus cher que la Badoit pour se sentir léger… Décollage prévu en 2010.
  • Allez, on va encore un peu plus haut. La navette Spaceshiptwo  du « pété de thunes monsieur Virgin »  Richard Bronson vous emmènera avec 5 autres passagers à plus de 100 Km d’altitude. La durée du vol sera de 3 heures. Cela commencera en 2010. Les réservations sont déjà ouvertes. Il faut juste verser un petit acompte de 20000 £ (25500 €). Le voyage vous reviendra au total à 136000 . Prévenez votre banque dés maintenant (surtout par les temps qui courent…).
  • C’est le rêve du milliardaire Robert Bigelow : Avoir une chambre avec vue sur la terre. Cet halluciné veut tout simplement construire un hôtel de 330 m3 (oui cube, pas carré hein?) à 500 Km d’altitude. On inaugure ça en 2015. Pour les chambres, vous aurez le choix parce que le séjour vous reviendra au minimum à 340000 € et maximum 680000 €. Attention, c’est le prix pour deux semaines tout de même ! Ici pas de demie pension, le premier restaurant est un peu loin… L’hôtel de Bigelow c’est pas un bungalow ! (désolé le lien mène vers une page anglophone).
  • Le verbe convoler n’aura jamais eu autant de sens ! Les japonais jamais à court d’idées proposeront en 2011 via la société First Advantage de célébrer des mariages dans l’espace. La cérémonie débutera au sol. Puis les fiancés, les deux témoins et l’homme d’église prendront place dans la navette. Après une heure de voyage (100 Km d’altitude), le couple du jour échangera alors les traditionnels consentements en apesanteur. Même plus besoin d’attendre le gâteau pour vomir ! Si cela vous tente, sachez que les réservations sont possibles depuis juillet 2008. Ah, prévoyez aussi 1500000 .

Finalement, je vais acheter la voiture, c’est plus dans mon budget. 🙂

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

8 commentaires

Laisser un commentaire
  • Sachez quand même qu’envoyer une capsule de cendres est une grosse connXXXX sachant que l’orbite terrestre est déjà pleine de déchets et que ça pose déjà de gros problèmes.
    En effet, ne serait-ce qu’un bout de peinture lancé à plusieurs milliers de km/h peut être dévastateur pour les panneaux solaires des satellites…

  • 330m3, c’est pas bien grand.
    Ca fait quoi ? 3 jolies chambres de plein pieds. Guère plus. Si on considère qu’il faudra de la place pour le service (restauration, linge…), il risque d’y avoir maximum… 1 chambre 😀

  • rhalala … ‘sont fous ces humains.
    Ils feraient mieux de protéger leur petite planète avant d’aller voir ailleurs s’y la pollution y est 😛

    Très bon cet article, j’ me suis bien marré 🙂

  • Sur le principe, je trouve que c’est beau ; « chérie, je t’ai acheté une étoile, à défaut de pouvoir aller te décrocher la lune… » mais il y a quand même un détail qui perturbe mon intérieur crânien : si on peut acheter un étoile, cela signifie que quelqu’un se les est appropriées, puisqu’il se donne le droit de nous les vendre…
    Déjà que le concept des plages privées m’énerve, mais alors là… ça me débecte!!!

    Intéressant, cet article, cela dit 🙂

  • Bonsoir,

    Trés bon article. A relire avec émotion dans 50 ans, pour comparer les tarifs …

    >>Il est désormais possible pour la modique somme de 79 € de donner son nom, le nom d’un parent ou le nom d’un ami à une étoile.

    C’est bien cher l’arnaque : seule l’union astronomique internationale est habilitée à nommer les corps célestes. L’International Star Registry (quel nom pompeux pour une boite d’escrocs …) ne vend qu’un nom, pas l’étoile en question. Et pour cause, l’espace n’appartient à personne.

    Voir :

    http://www.astrosurf.com/ubb/Forum5/HTML/000496.html (discussion en français sur le sujet). On y verra notamment que vous pouvez être amené à « acheter » le nom d’une etoile quasi invisible car située aux confins de l’univers …

    http://www.iau.org/public_press/themes/buying_star_names/ (état de la question par l’union astronomique internationale – en anglais)

    http://translate.google.fr/translate?u=http%3A%2F%2Fwww.iau.org%2Fpublic_press%2Fthemes%2Fbuying_star_names%2F&sl=en&tl=fr&hl=fr&ie=UTF-8 (page de l’UAI sur le sujet traduite, maladroitement, en français).

    Cordialement,

    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.