Quelle est la couleur du cheval blanc du bon Henri ?

Si je vous pose cette devinette enfantine « De quelle couleur est le cheval blanc d’Henri IV ? », vous n’auriez pas à pâlir, ni à rougir de honte ou devenir vert de rage car vous trouveriez sans mal la réponse : le cheval blanc d’Henri IV était blanc.

Mais si je vous demande de me dire de quelle couleur était le ciel décrit ci-dessous par l’écrivain Adam en 1902 :

« Une avenue enclose de peupliers géants était droite et fraîche sous un ciel pers », vous risquez peut-être comme moi d’avoir un peu plus de mal »

L’adjectif « pers » (prononcé per) désigne une couleur se rapprochant du bleu-vert, mais elle peut aussi se référer à différentes nuances de bleu allant du bleu-noir au bleu-violet. Si on le met au féminin, il deviendra « perse ».

Exemple littéraire, dans « Caprice » d’Alfred Musset :« Quatre robes, ma chère, quatre amours de robes qui me venaient de Londres, perdues à la douane. Si vous les aviez vues, c’est à en pleurer ; il y en avait une perse et une puce : on ne fera jamais rien de pareil » . Le terme vient du latin « persus » signifiant, de couleur jacinthe : violet, bleu foncé et s’emploie le plus souvent pour décrire les yeux.

Et puisque nous en sommes aux couleurs qui nous en mettent plein les yeux, parlons de l’adjectif « vairon ». Il s’utilise principalement dans l’expression « yeux vairons » et désigne des yeux qui n’ont pas la même couleur. le terme scientifique pour cet étrange regard est l’hétérochromie.  David Bowie, Jane Seymour, Kate Bosworth et Sarah McDaniel sont deux stars présentant cette particularité dans le regard.

Mais de quelle couleur étaient « ces robes puces » décrites plus haut par Musset ? Rencontré souvent dans le domaine de la mode et de l’habillement, « puce » désigne une teinte marron qui peut varier selon le temps et le type de fabrication. Ainsi , il existe des tissus « puce foncé  » et « puce gris ».

Vous êtes  prêts maintenant à répondre à ma devinette initiale remaniée  » De quelle couleur est le cheval pers d’Henri IV ? »  Par contre, l’histoire ne nous dit pas s’il avait les yeux vairons.

 

 

A propos de l'auteur

A.Ccélère
A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.