Quezaco le poujadisme

Lundi, je vous parlais de la couleur des gilets jaunes. Aujourd’hui,  je m’interroge sur la signification du poujadisme, un terme utilisé pour qualifier cet élan citoyen et ce ras le bol doré.  « Des poujadistes ! » Que signifie ce mot sorti de la bouche des gouvernants ou de certains journalistes ?

Lancé comme une injure (sans « haddockisme ») par les médias, ce terme n’a bien sûr rien à voir avec l’un des leurs, le très populaire Pujadas. Mais il a néanmoins piqué ma curiosité.

Les débuts du poujadisme

Né en France en 1953, le poujadisme est un mouvement politico -syndical qui tient son nom de son porte-drapeau et premier représentant Pierre Poujade. Créé pendant la IV ème République pour défendre les commerçants et les artisans mis en situation précaires par le développement des grandes surfaces, le poujadisme se manifeste à travers deux entités :

  • L’Union de défense des commerçants et artisans, syndicat dirigé par Pierre Poujade (UDCA)
  • L’Union et fraternité française (UFF), mise en place pour participer aux élections

Les revendications des poujadistes

  • L’UFF était hostile au Traité de Rome
  • Elle demandait la suppression des contrôles fiscaux
  • Prônait la défense des petits commerçants.
  • Le groupe soutenait l’Algérie française.
  • Lors de la crise du canal de Suez, l’UFF refusa de donner sa confiance au gouvernement Mollet.

Qui sont les poujadistes ?

Véritable expression de révolte des classes moyennes, le poujadisme regroupe en son sein des représentants  de cette classe. C’est pourquoi parmi les députés élus, on pouvait trouver des bouchers, des boulangers, des épiciers, des libraires. Jean-Marie Le Pen fut un député apparenté à ce mouvement jusqu’en 1957, date de son exclusion.

Agonie et mort du poujadisme

Le poujadisme connût une faible gloire et persista tant bien que mal jusqu’à la fin de la IVème république grâce à une alliance avec le parti gaulliste. Mais l’avènement en 1958 de la Vème république fit disparaître ce mouvement. Mais l’avènement en 1958 de la Vème république fit disparaître ce mouvement.

Héritage du poujadisme

Aujourd’hui le terme est surtout utilisé, sans qu’il n’y ait plus vraiment de rapport avec le mouvement créé par Pierre Poujade, pour dénigrer et parler péjorativement  de :

  • rassemblements regroupant les classes moyennes
  • discours considérés comme trop démagogiques
  • militantisme dirigé vers les petits commerces au détriment des grandes surfaces.
  • diverses manifestations « antiparlementaristes »
  • revendications corporatistes
  • représentants d’un certain extrémisme social et politique
  • voix populistes et réactionnaires

 

 

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • Ah ça tombe bien ce billet effectivement 🙂 j’ai hésité à écrire « poujadisme » dans mon dernier article sur les Gilets jaunes car je sais que le terme est peu connu (bon j’ai mis un lien wikipédia du coup, la solution facile)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.