De fil en aiguille

Dans la Bible on nous affirme « qu’il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. » Nous voulons bien  croire cette parole d’évangile, mais dans quelle aiguille l’animal du désert ne pourra-t-il pas passer ? Parce qu’il n’y en n’a pas qu’une !!!

Les premières aiguilles

Inventée sans doute au Paléolithique, l’aiguille à chas en os (c’est le nom du trou dans lequel passe le fil) a bien évolué depuis. Déjà à la préhistoire, elles étaient utilisées par les hommes préhistoriques pour coudre les peaux d’animaux. Fabriquées aujourd’hui en acier, elles ont de multiples fonctions selon leur taille, forme et grosseur. Le chas lui aussi peut prendre plusieurs formes afin de rendre plus facile le passage du fil (ou du chameau ?).

Des aiguilles

Puisque la couture est devenue un art, il a bien fallu inventer des aiguilles permettant de répondre aux besoins,  les plus extravagants des couturiers modernes qui désormais ne se contentent plus de rapiécer des peaux d’ours (ou de chameaux ?) !

L’aiguille de modiste : elle est longue,  effilée et possède une chas rond. Elle est fort usitée pour la couture à la main (faux- filage) car elle n’abime pas le tissu.

L’aiguille à repriser : elle sert à repriser de la laine. Elle est très fine et de longue taille.


L’aiguille à double chas (pour faire passer 2 chameaux ?) : comme son nom l’indique, elle possède 2 trous ce qui permet de broder avec 2 fils différents.

L’aiguille à tapisserie : elle est très épaisse, son bout est arrondi et le chas de grande taille (pour les grands chameaux ?).

L’aiguille à chenille : elle ressemble beaucoup à la précédente, mais son extrémité est beaucoup plus pointue. Elle est utilisée pour la couture de fils épais ou de la laine.

L’aiguille à perler : C’est elle que l’on emploie pour coudre les perles et les sequins. Elle est d’une grande finesse et très longue.

Maintenant que vous connaissez différents types d’aiguilles, vous aurez certainement moins de mal à les chercher dans une botte de foin ! 

 

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Un commentaire

Laisser un commentaire
  • J’adore l’article, il est super intéressant ! Je suis passionnée de couture depuis mes 12 ans, j’en ai donc fait mon métier. Ce qui est génial dans la couture, c’est qu’on en apprend tous les jours ! Il y’a sans cesse de nouvelles techniques. En bref, ce vieux métier qui est le mien et sans cesse remis au goût du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.