La naissance de l’océanographie

Bientôt les vacances et j’avoue qu’il me tarde de retrouve l’océan, les embruns, le sable et la pêche à la turlute. En attendant, je vous propose de vous intéresser à l’océanographie ! L’article d’aujourd’hui résumera la naissance de cette science et citera quelques un des océanographes les plus célèbres. Un deuxième article vous présentera les outils couramment utilisés pour l’exploration des mers.

Les débuts de l’océanographie

Le prince Albert Ier de Monaco à bord de la Princesse Alice avec un cétacé dépecé.En Europe, dans la seconde moitié du XIXe siècle, les sociétés savantes et les spécialistes d’histoire naturelle sont inondés (normal avec l’océan !) d’informations très peu fiables en ce qui concerne le monde maritime. Ils pensent, à raison, qu’il est temps de dépasser les simples anecdotes pour collecter des données scientifiques justes et documentées. L’océanographie va donc connaître à partir de cette période, un grand développement, étroitement lié à d’autres sciences comme la cartographie, la géographie, l’astronomie et la géodésie. De véritables missions océanographiques scientifiques vont être lancées sur les océans du monde par les Européens et les Américains. Très couteuses, les campagnes d’exploration maritime de la Belle-Epoque sont bien souvent supportées par de riches mécènes. L’institut océanographique de Paris a été fondé et soutenu par le prince Albert I de Monaco. Surnommé « le Prince savant » ou « le Prince navigateur », il régna sur la principauté de Monaco de1889 à 1922. Il était apprécié pour son humanisme, sa curiosité scientifique et son intérêt novateur pour l’environnement. Le HMS Challenger a entrepris la première expédition mondiale de recherche marine en 1872.

Des océanographes célèbres

Description de cette image, également commentée ci-aprèsJacques-Yves Cousteau (1910-1997) : Surnommé « le commandant Cousteau », cet océanographe français a perfectionné le principe du scaphandre autonome et a créé dans les années 1950, la « soucoupe plongeante (SP-350) », un véhicule sous-marin à deux places qui peut atteindre une profondeur de 350 m. Son navire était le Calypso.


María de los Ángeles Alvariño González (1916-2005) : Cette océanographe espagnole est considérée comme un précurseur dans la recherche sur le zooplancton.

Description de l'image Erich dagobert von drygalski (cropped).jpg.Erich Dagobert von Drygalski (1865-1949), est un explorateur, océanographe, géographe, géophysicien et scientifique polaire allemand. Il a notamment mené des recherches scientifiques en Antarctique entre 1901 et 1903. En 1964, l’union astronomique internationale a donné le nom de Drygalski à un cratère lunaire.

Fridtjof Wedel-Jarlsberg Nansen (1861-1930) : Explorateur polaire, scientifique, homme d’État et diplomate norvégien, il s’est illustré dans le développement d’équipements océanographiques modernes. En 1888, il a dirigé la première traversée de l’intérieur du Groenland.

Description de cette image, également commentée ci-aprèsWalter Heinrich Munk (1917- 2019) : Océanographe américain qui fut conseiller en matière de vagues et marées auprès des alliés lors des préparations du débarquement en Normandie en 1944.

Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir les principaux outils d’exploration marine !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.