Quelques locaux

En période de vacances, vous êtes nombreux à visiter des contrées exotiques. Cependant il arrive souvent que vous soyez contraint d’entrer en contact avec des locaux suite à une erreur d’orientation. Je tenterais d’éviter ici de raviver les préjugés sur les aptitudes au copilotage de nos chères moitiés; je me concentrerai sur le vocabulaire adéquat pour désigner les gens du cru.

On rencontre, et plus souvent que l’on le croit, des indigènes. Le mot indigène désigne les personnes qui sont nés dans la localité. Suite à la période coloniale le terme a pris des connotations négatives faisant référence à la civilité de l’individu; cependant l’origine du mot renvoie au lieu de naissance. J’espère que le choc ne sera pas trop violent pour ceux qui apprennent qu’ils sont indigènes parisiens. Pour manifester une provenance externe on peut également utiliser l’antonyme d’indigène qui est allogène.

Ensuite on peut croiser parmi les locaux des autochtones. Le terme ne fait cette fois ci plus réference à la naissance mais au lieu d’habitation. Cette fois ci j’espère que je ne blesserais pas les provinciaux en quête de standing qui ont rejoint la capitale mais qui, une fois installé à la capitale, en deviennent des autochtones.

Enfin pour les aborder on pourra se permettre de les qualifier d’exotiques. En effet le terme signifie qu’en rapport à l’interlocuteur, la personne visée appartient à une contrée étrangère, peu connue ou du moins mystérieuse. Rassurons donc nos fières amis parisiens, ils peuvent donc qualifier d’exotiques les provinciaux qui viennent assaillir leurs monuments, ou ceux qui font encore chabro dans leur campagne lointaine.

Vous voici donc parés pour appréhender, du moins terminologiquement, les locaux des contrées plus ou moins exotiques dans lesquelles vous vous rendrez pour les vacances.

A propos de l'auteur

commandant

18 commentaires

Laisser un commentaire
  • J’ai beaucoup l’humour de l’auteur 🙂
    Je connaissais la définition d’indigène, mais je n’avais pas conscience de la différence avec autochtone. Ravi donc d’apprendre que je suis un autochtone Parisien aux tendances allogèno-exotiques…

  • J’espérais être plus plébiscité pour le contenu que pour l’humour 😉
    Merci pour vos commentaires enthousiastes. Je suis un peu en perte de régime sur ma publication ces temps-ci, ça me motive pour reprendre.

  • Mon commandant je suis un de vos plus grands fans…
    Peut être qu’un jour vous révélerez votre identité au grand jour (je pense pour ma part que vous êtes un autochtone parisien) et en attendant je suis à vos ordres 😉

    En attendant mon prochain article arrivera dans le courant de la semaine… si je trouve le temps 🙂

    Bien à vous chers lecteurs de ce blog

  • Un site/blog très intéressant, je me demande pour quoi il n’y a pas beacoup de commentaires; En tout cas un grand merci pour l’effort et pour tous ces informations

  • Lieutenant,
    Je suis très respectueux de l’admiration que vous me portez mais sachez que je suis profondément déçu du fait que vous dévoiliez un détail aussi personnel concernant mon identité.
    Je me dois donc de laver cet affront en ripostant et en annonçant haut et fort que vous, qui osez dévoiler mon lieu d’habitation aussi ouvertement, êtes vous même un pur indigène parisien.

  • Mon commandant,
    Je tiens à préciser que je n’ai fait que soulever une hypothèse qui était purement tirée votre manière de parler de manière récurrente de Paris et ses autochtones.
    C’est vous qui révélez un détail personnel en confirmant ma théorie 🙂

    Eh bien je répond à votre remarque plus élégamment en confirmant le fait que je suis indigène parisien et en précisant que je ne suis pas pour autant autochtone de cette ville 😉

    En effet je ne vis pas « sur » Paris… ou « à » paris… mais toutefois « en » région parisienne…
    Pour plus d’explication je vous renvoie à l’article sur les règles de grammaire géographiques :

    http://www.culture-generale.fr/litterature/224-petites-regles-de-grammaire-geographique

    Bien à vous,

    Lieutenant

  • Quand est-ce que l’on se fait une bouffe culturelle sur Paris ? ^^
    C’est vrai qu’il y a ici pas mal de personnes de Paris et sa région. D’un autre côté, c’est pas étonnant que nous soyons plus nombreux que les contributeurs de Loreux :-p

  • Ah, Ah ! Attention, j’habite pas Loreux ! J’habite à 7 kilomètres de Loreux, nuance ! Trés drôle ton commentaire, j’adore ! Cela prouve que tu suis bien le blog et crois bien que j’en suis ravi !

  • Mes respects mon commandant,

    Puis-je toutefois me permettre respectueusement d’attirer votre attention sur une erreur dactylographique du deuxième classe-secrétaire qui a tapé votre rapport?

    Merci, mon commandant.

    Allogène n’est pas « L’ANONYME » d’indigène, il est son « ANTONYME ».

    Mes respects, mon commandant,

    Sergent PDL (et oui, j’ai fait mon service militaire) Delio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.