L’auriez-vous cru ?

Dans un article (que vous pouvez lire ici) que j’avais rédigé il y a plus de 3 ans (déjà), j’évoquais la Cucaracha, chanson de la révolution mexicaine qui se révélait finalement un hymne  à la prise de marijuana pour avoir plus de courage pour aller au combat.

J’ai pire aujourd’hui pour vous. Nombre d’entre-nous (les moins jeunes) ont appris une fameuse comptine dans leur prime scolarité :

 

  • Nous n’irons plus au bois, les lauriers sont coupés
  • La belle que voilà, la laiss’rons nous danser (ou ira les ramasser selon les versions)
  • Entrez dans la danse, voyez comme on danse,
  • Sautez, dansez, embrasser qui vous voudrez

Cette innocente chansonnette de cours de récréation cache en vérité un message bien plus croustillant. Durant son règne et entre deux croisades, Saint-Louis (Louis IX) s’efforça d’éradiquer les maisons de prostitutions. Or, en ce XIII ème siècle, les bordels (appelons un chat un chat) avaient coutumes d’arborer au dessus de leurs portes une branche de laurier. Oui, bordel, justement. Ces lieux souvent insalubres et glauques n’étaient autres que des  baraques faites de planches. A l’époque, le mot planche se disait « bord » en germain (ancêtre de l’allemand) que le français d’alors transforma en « borde ». Le terme bordel fit alors vite son apparition.

Louis IX, par un édit de 1254 fera interdire ces endroits de débauche. Mais la colère du peuple sera la plus forte et il révoquera son édit mais limitera alors le commerce charnel des « aimables dames » à certains quartiers de la ville.

Bref, le petit couplet ci-dessus évoque la nostalgie provoquée par la fermeture des cabanes sulfureuses. Chantonnerez encore cette ritournelle de la même façon ?  🙂

A propos de l'auteur

Billx

Homme de poids s'il en est, le Billx est un curieux insatiable qui tend à partager le savoir qu'il glane au quotidien. Facile à apprivoiser (un verre de Saumur-Champigny suffit), le Billx n'hésite pas à se servir de l'humour comme d'une arme de vulgarisation massive. Doux la plupart du temps, il accepte sans problème les critiques pourvu qu'elles soient constructives.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.