Quand Larsen se pointe

Vous voilà prêt à écouter une conférence sur la sexualité chez les eucaryotes pluricellulaires. Bien calé dans votre fauteuil, vous attendez impatiemment que le conférencier, qui selon les dires de vos collègues est une véritable pointure en la matière, commence son exposé. Pour tuer le temps, vous admirez les techniciens s’occupant avec dextérité de la sonorisation, allant de droite et de gauche, réglant les microphones et autres haut-parleurs avant l’arrivée de l’orateur. Et là, un cri strident vous arrache à votre rêverie, un son perçant vous fait carrément décoller de votre fauteuil. Est-ce l’alerte avant une attaque nucléaire ? Faut-il foncer aux abris tout de suite?

Pas la peine…ce n’est « que » l’effet Larsen. C’est moins définitif qu’une attaque nucléaire, mais vos tympans s’en souviendront quand même. Non, le technicien ne s’appelle pas Arsène, mais ce que vous venez d’entendre est un phénomène physique de rétroaction acoustique qui se produit lorsque l’émetteur amplifié, (un haut-parleur par exemple) est situé trop près d’un récepteur (microphone). Décrit par le physicien danois Søren Absalon Larsen, ce phénomène appelé feedback chez les anglophones produit toujours un sifflement fort désagréable, qu’il s’agisse de larsen basse ou haute fréquence.  Lorsque l’émetteur produit un son, celui-ci est capté par le récepteur qui le renvoie amplifié à l’émetteur. Ce jeu de ping-pong entre émetteur et récepteur produit une boucle d’amplification. Le son ainsi produit gagne très rapidement en intensité en étant renvoyé de l’un à l’autre. Cette escalade de l’intensité peut même parfois provoquer la mort du matériel.

Les musiciens amplifiés jouent parfois avec ce phénomène physique à des fins artistiques pour créer un effet particulier. C’est le cas notamment des rockeurs Gary Moore et Jimi Hendrix avec leur fabuleux et mythique “sustain”.

Stop au larsen et à Gary, c’est l’heure d’en savoir plus sur la sexualité des champignons.

Bonne conférence!

 

A propos de l'auteur

A.Ccélère

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007 par Bastien Bobe. Tous les articles et les contenus sont sous licence Common Criteria 2.0, ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.