La solastalgie

Dans la famille des troubles dépressifs, nous vous avions parlé du trouble affectif saisonnier.  Aujourd’hui, nous nous pencherons sur un autre type de déprime ;  la solastalgie.

Derrière ce néologisme inventé au début des années 2000,  par le philosophe Glenn Albrecht se cache une forme de détresse mentale ou existentielle causée par un changement de l’environnement. La solastalgie est une angoisse spécifiquement occasionnée par des changements environnementaux tels que des éruptions volcaniques, la sécheresse, des techniques d’extraction destructives ou encore la disparition d’animaux en voie d’extinction.

La très sérieuse revue médicale, « The Lancet », dans un article datant du 7 novembre 2015, a affirmé que la solastalgie était un des principaux impacts sur la santé humaine et le bien-être,  causé par le changement climatique.

Comment l’environnement peut-il affecter notre santé mentale ?

Si de nos jours tous les médecins s’accordent à affirmer que la pollution a un impact sur notre santé physique (cancers du poumon, problèmes de stérilité, asthme, etc..), il semble de plus en plus évident que la prise de conscience d’une planète bleue en perdition, entraîne aussi des troubles psychiques importants. Lorsque certains individus se rendent compte, qu’en cas de destruction de la terre, il n’y aura pas de plan B pour vivre, le malaise se fait sentir. L’absence d’alternative peut engendrer une souffrance comparable à celle causée par l’éloignement d’avec sa terre natale ou son foyer.

Solastalgie quand tu nous tiens.

Appelée « Sehsucht » en Allemagne, la solastalgie va de paire avec ‘l’ effondrement économique et environnemental, combiné avec une impuissance avérée. Profonde angoisse existentielle née de la vision de destruction irréversible de notre environnement familier et de ceux qui y résident, la solastalgie révèle un manque d’espoir vis-à-vis de l’avenir et du devenir.

Les symptômes de la solastalgie

Encore très peu reconnue par les professionnels de santé, la solastalgie peut se manifester par des symptômes divers tels que  :

  • des troubles de l’alimentation (anorexie),
  • des troubles du sommeil,
  • des épisodes de profonde tristesse pouvant aller jusqu’à des crises d’angoisse et de dépression nerveuse.
  • Certains personnes se refusent même à engendrer.

Et les remèdes ?

Pour ne pas sombrer dans le chaos dépressif, ni se placer dans une attitude de déni, il est possible de « guérir » en se mettant à l’action. Il existe plusieurs façons d’agir, en fonction de ses centres d’intérêt et disponibilités.

  • Apprendre à consommer de façon différente : moins de viandes, acheter local.
  • Réduire sa production de déchets.
  • Diminuer son empreinte en évitant les déplacements trop polluants.
  • S’engager au niveau associatif (écologie humaine et environnementale.)
  • ….

Pensez-vous souffrir de solastalgie ? Si oui, comment vous soignez-vous ?

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.