Houille et lignite

La culture de la banane en Islande, en termes d’originalité/bêtise du sujet, c’était vraiment très fort. Je doute de faire mieux un jour (bien que la perspective d’un texte sur le cyclotriméthylènetrinitramine soit alléchante).

Pour en revenir à ce qui nous intéresse ici, je crois que la différence entre houille et lignite est un sujet assez original/bête pour entrer dans le top 20 aux côtés du climat subarctique, de la ville de Spokane et de l’orogenèse.

Quelles sont les différences entre la houille et le lignite ?

La houille, tout comme le lignite, se sont formés à partir des forêts du Carbonifère ; en se décomposant, celles-ci ont produit du kérogène qui s’est par la suite transformé en divers composés carboneux fossiles, du pétrole, du charbon, du gaz naturel, des schistes bitumeux, etc.

La houille et le lignite sont tous les deux des formes de charbon. On les différencie des principaux composés charbonneux par leur teneur en carbone, 50 à 60 % (ou moins) pour la tourbe, 65 à 75 % pour le lignite, 75 à 90 % pour les charbons bitumeux (avec une forte quantité d’hydrocarbures, extractibles par pyrolyse pour produire du pétrole lourd, lui-même « raffinable » pour obtenir des hydrocarbures plus légères), 80 à 93 % pour la houille et plus de 93 % pour l’anthracite, laquelle n’existe presque plus à l’état naturel, les gisements étant épuisés.

ça chauffe

La houille est la forme de charbon la plus utilisée au monde, et de fait la première source d’énergie mondiale. Les premières utilisations recensées de la houille remontent au XIe siècle, elle a été utilisée vers le XIXe siècle pour produire du gaz de houille (par pyrolyse dans des fours clos) destiné à éclairer les villes, on parlait alors de gaz manufacturé. A l’heure actuelle la houille est surtout utilisée pour la métallurgie et dans les centrales thermiques (sa principale utilisation).


Moins efficace, le lignite est un peu boudé, il est parfois utilisé pour alimenter des centrales à proximité du lieu d’extraction, notamment en Allemagne et en Chine ; les Etats-Unis s’en sont aussi servi dans les années 80 pour leurs expériences sur le pétrole synthétique (qui ont été abandonnées suite à la baisse des cours du pétrole au début des années 90).

Bon, ce n’est pas le tout, mais il faut maintenant aller au charbon ! Et ne dites pas « houille » !

A propos de l'auteur

Axelle Rousse_Redacxelle
Axelle Rousse_Redacxelle

Femme fatale aux courbes si parfaites qu’indicibles, je reste au foyer pour éviter les paparazzi et mener une vie tranquille loin des projecteurs. J’en profite pour cultiver mes neurones et m’intéresser à tout et n’importe quoi. Mes madeleines préférées sont la grammaire française, la littérature, la musique savante et la pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les tags HTML suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Culture-generale.fr est un blog collaboratif créé en décembre 2007. Tous les articles et les contenus sont sous licence Creative Commons 2.0 , ce qui veut dire que vous pouvez les utiliser dans un cadre non commercial et que vous avez l'obligation de citer la source (un lien vers la home du site suffira). Visitez aussi la page regroupant d'autres sites intéressants.